image pour impression
Dimanche 22 Juillet 2018

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
garderie

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé :
commissions

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé :
terroir

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé :
seniors

Mot clé :
alsh

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé :
population

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé :
vacances

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé :
calendrier

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé :
deuxième
Wiwersheim / Wiwersche

Les armes de Wiwersheim se blasonnent
"D'azur à Saint Cyriaque auréolé, tenant de sa dextre une palme et de sa senestre une chaîne, le tout d'or".

 

Wiwersheim est un petit village du Kochersberg central non loin au sud de Truchtersheim. Son ban communal est traversé par le ruisseau le Plaetzerbach et par la rivière la Souffel.

 

Son origine et son évolution
En 782 le premier toponyme du village aurait été Viufrideshaim puis en 832 Winfriedesheim avant de prendre le nom, plusieurs siècles plus tard, de Wiwersheim. Jusqu'à la révolution, Wiwersheim faisait partie de la seigneurie des barons de Wangen. De cette époque datent les anciennes fermes à colombages de la rue du village. Au XVIIIe et XIXe siècle, l'artisanat local (forge et sellerie) disparait, le village s'urbanise et se consacre à l'agriculture. En 1935, un dépôt du comptoir agricole de Hochfelden, garant de la pérennité des exploitations, s'implante à Wiwersheim. Les cultures de céréales augmentent, ce dépôt va devoir évoluer au fil des ans, et c'est en 2015 qu'il va s'agrandir et complètement se transformer. En 1693 Wiwersheim comptait 115 habitants, cette population n'a guère évolué les années suivantes : 262 habitants en 1968 (22 foyers). L'augmentation a été importante dans les années 1980, elle est passée de 487 habitants en 1988, à 746 en 2008, pour atteindre 898 habitants en 2017.

 

Son développement
L'évolution de la population a entraîné la construction au centre du village d'une nouvelle école, d'un périscolaire, d'une salle communale, d'un relais d'assistants maternels (RAM). En 2011, l'équipe municipale a emménagé à côté de l'église. Une salle paroissiale a aussi vu le jour dans le prolongement de cette mairie. Wiwersheim s'est ainsi dotée d'un véritable centre de village regroupant toutes ces structures. C'est ici que bat désormais le cœur du village, lieu de rencontres, d'échanges et d'animations. 
Le Parc d'Activités en bordure du village qui a déjà permis à une cinquantaine d'entreprises et services de s'installer va voir de nouveaux commerces (pizzeria…) et espaces (médecines alternatives, beauté et bien-être) s'implanter. Tout en suivant le développement de cette zone artisanale, la commune continue à soutenir dans le village ses autres commerces de proximité.

 

Église Saint Cyriaque et Notre-Dame des-Sept-Douleurs (pèlerinage)
La première pierre de l'église actuelle a été posée en 1887. De style gothique (chœur), néoclassique (nef) et néogothique (tour), elle abrite une pietà (statue de la vierge de pitié, datée des années 1460). Placée au-dessus du tabernacle du maitre autel, elle est l'œuvre d'art la plus précieuse de l'église. 

 

Ferme de l'ancien prévot
Un emblème du XVIIIe siècle est sculpté sur le porche de la ferme de l’ancien prévôt qui représente le "curoir" (grattoir - Riddel en alsacien) avec lequel le cultivateur nettoyait le soc de la charrue. Ce grattoir est devenu l’emblème du paysan du Kochersberg.

 

Croix rurales, sculptures en grès et banc du roi de Rome
Sur la commune sont implantées des croix rurales à niches et à bras tréflés (1693). Les sculptures en grès (XVIet XVIIe siècle) de l'ancien presbytère ont été scellées dans un mur extérieur de la nouvelle mairie au-dessus du banc du roi de Rome. Ces bancs, construits en 1811 en l'honneur de la naissance du fils (le roi de Rome) de l'empereur Napoléon 1er servaient de reposoir aux voyageurs et aux paysans. Celui de Wiwersheim se dressait sur la route principale avant d'être déplacé devant la mairie.

 

Lavoir                                                 
L'ancien lavoir, alimenté en eau de source, permettait aux villageoises dans les années 1900 de laver leur linge. À l'abandon et envahi par la végétation, il a été débroussaillé en 1990, avant d'être intégralement restauré par la commune en 2013.

 

Mairie-école rue du village                                              
C'est dans cette ancienne école du village que le 23 novembre 1944, la général Leclerc installa son quartier général avant d'entrer dans Strasbourg pour libérer la ville. Un fait historique qui fait la fierté de Wiwersheim. Construite en 1843, elle avait une double fonction jusqu'en 1992, date à laquelle fut construite une nouvelle école. En 2011, ce fut au tour de l'équipe municipale de quitter le bâtiment pour emménager dans une nouvelle mairie, construite sur l'emplacement du presbytère. 

 

Ancienne station de tram au restaurant "Le Landsbourg"
Ce bâtiment abritait à l'origine une station de tramway sur la ligne Strasbourg-Truchtersheim comportant une importante gare de marchandises (betteraves sucrières, matériaux de construction, engrais, semences) à proximité immédiate du comptoir agricole. En 1956 le tram disparaît mais le restaurant poursuit son activité.

 

Étang                                                
L'étang au bas de la rue du village, est très prisé des villageois comme des habitants des communes environnantes. Ils viennent se ressourcer dans cette zone de loisirs aménagée (bancs, tables). C'est un écrin de verdure, un véritable havre de paix, entouré de chemins de promenade. À proximité de l'autre côté du pont, une nouvelle aire de jeux vient d'être installée.

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter