image pour impression
Samedi 22 Septembre 2018

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé :
commissions

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé :
population

Mot clé :
seniors

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé :
calendrier

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé :
deuxième

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé :
terroir

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
garderie

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé :
alsh

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé :
vacances

Mot clé très utilisé :
m
Willgottheim / Welde

Les armes de Willgottheim se blasonnent
"Tranché : au premier d'argent à l'arbre arraché de sinople, au second d'azur à l'attache d'or".

 

Willgottheim est un village du Kochersberg situé à flan de coteau du Mont Kochersberg à 30 minutes de Strasbourg. Le Kochersberg est une riche région agricole vallonnée à l’ouest de Strasbourg et en était à l’époque le grenier à blé. La commune de Willgottheim-Woellenheim a été créée en 1972 lors de la fusion-association des deux localités dont les destins ont été, dans le passé, très différents.

 

Au fil des époques…
Au pied du Kochersberg, Willgottheim s'est harmonieusement développé au fil des siècles autour de son église, véritable joyau patrimonial. 
Cité pour la première fois dans un écrit de 1100, le nom de ce village, associé en 1972 à sa petite voisine Wœllenheim, est beaucoup plus ancien. Jusqu'en 1662, Willgottheim est le siège du baillage du Kochersberg, une circonscription territoriale qui comprend 27 autres villages catholiques. Au XVIIe siècle, alors que les diligences vers Paris deviennent de plus en plus nombreuses, un premier relais postal est installé à Willgottheim, ce qui contribue à favoriser son extension et surtout sa notoriété. En 1725, Maria Leszczynska, fille du roi de Pologne fait une halte dans l'un des deux relais de Willgottheim, avant de se rendre auprès de son époux, Louis XV. L'expansion de Willgottheim se poursuit au point de devenir, au XIXe la commune la plus importante du canton, abritant un siège notarial. De cette époque, mêlant fierté et convoitise : "'s klene Paris, le Petit Paris"…


Aujourd'hui
Près du terrain de sports, la commune a fait transplanter la maison la plus ancienne du village, datant de 1609. La première Pumtrack en enrobé de France se situe à Willgottheim. Conçue pour les débutants et pilotes de niveau intermédiaire, elle saura aussi séduire les plus aguerris. Outre la quarantaine d'entreprises, restaurants et services qui se sont établis dans le village, la construction d'une maison de retraite au début des années 1990 a montré le dynamisme de cette commune rurale. La présence de trois Meilleurs ouvriers de France parmi ses habitants est une véritable fierté pour la commune. Situé sur un important axe de circulation depuis des siècles amenant une circulation de près de 5000 véhicules chaque jour, Willgottheim est d'autant plus attaché à son environnement naturel où poussent des orchidées sauvages et entend le préserver. La nouvelle école, finalisé en 2010, s'intègre ainsi dans le paysage avec son toit végétalisé et ses matériaux naturels. Les familles sont fortement incitées à utiliser des modes de déplacements respectueux de la nature. Cette nature et ses caprices, sont au cœur d'une autre demande innovante menée à bien en partenariat avec le monde agricole et les collectivités locales alors que des coulées de boue dévastatrices ont à plusieurs reprises touchées la commune. L'installation de deux bassins d'orage, de fascines vivantes et de fossés à redents ont pu réduire de manière significative leur impact. 

 

Église Saint-Maurice
De ce long passé reste le clocher de l’église St Maurice datant de 1170, un des plus beaux clochers du Kochersberg possédant quatre niveaux dont les trois inférieurs sont décorés d’arcatures lombardes qui rappellent la façade de l’abbaye de Marmoutier. Le quatrième niveau est la chambre des cloches contenant trois cloches. Les autorités locales rehaussent la tour et agrandissent la nef en 1494. En 1730, pour faire face au développement démographique, la tour est encore rehaussée et une nouvelle nef est construite. L’ancienne porte d’entrée de 1494 est changée de place pour servir de porte latérale sud. Le linteau de cette porte est  conservé et orné de symboles bibliques comme l’agneau pascal, une rosette et un crucifix cantonné d’étoiles à six branches.
Depuis le XVIIIe siècle, l’église sert d’écrin au plus beau mobilier d’église de style baroque du Kochersberg. L’ébéniste Michel Weber d’Ohlungen passa deux accords avec la paroisse en 1771 pour le Maître Autel et le 5 février 1776 pour la réalisation des autels latéraux. En 1776, l’Artiste peintre d’Haguenau ("Bourgeois peintre à Haguenau") Sébastien Koch réalise les cinq toiles ornant les trois autels ainsi que les peintures à appliquer sur les différents autels. En 1975 les travaux sont confiés à Messieurs Jaeck sculpteur de Strasbourg, Meyer, doreur de Koenigshoffen et Vetter peintre de Strasbourg. Le mobilier de l’église du XVIIIe siècle est classé monument historique ainsi que le clocher et l’orgue Stiehr acquise en 1833. On remarquera aussi la belle pierre tombale encastrée dans le mur à l’intérieur de la nef de Jean-Jacques Bertomé (1681-1771) ancien officier de Louis XIV devenu curé du village. La place au bas de l’église porte son nom. En 1951, l’artiste alsacien René Küder réalise des fresques pour la nef réaménagée en 1732 ainsi que la toile représentant St Maurice au-dessus du Maître Autel en remplacement de la toile du XVIIIe siècle. La rénovation intérieure des peintures de la nef fut réalisée en 1998.

 

Une ancienne maison alsacienne de 1608
La maison alsacienne la plus ancienne du village (1608) très belle a été reconstruite à l’identique à l’extérieur du village près du Stade et sert aujourd’hui de bâtiment public.

 

Corps de ferme et maisons alsaciennes
De belles maisons alsaciennes et des corps de ferme à colombages se trouvent au centre du village près de l’église rue des Seigneurs et place du Curé Bertomé où se trouvent en outre une belle fontaine et un puit aujourd’hui fleuri Nous remarquerons la ferme s’Kaisers avec une ancienne forge et une exposition d’anciens outils accrochés aux murs des façades de la cour intérieure.

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter