image pour impression
Jeudi 18 Juillet 2024

Mot clé :
deuxième

Mot clé peu utilisé :
manifestation

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé moyennement utilisé :
déchet

Mot clé :
calendrier

Mot clé peu utilisé :
d

Mot clé :
population

Mot clé :
commissions

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
alsh

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé souvent utilisé :
truch

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
seniors

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé très utilisé :
plan

Mot clé :
garderie

Mot clé :
vacances

Mot clé :
terroir

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé moyennement utilisé :
ferme

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé peu utilisé :
permanence
Vous êtes ici
Vous êtes ici :
» Accueil » Découvrir » Nos villages » Reitwiller / Reitwiller
Reitwiller / Reitwiller

montage photos reitwiller 02

En 1972, les quatre communes de Berstett, Gimbrett, Reitwiller et Rumersheim ont adopté le régime de la fusion association. Le siège de la commune a été fixé à Berstett, mais les autres communes conservent à leur tête un maire délégué et disposent d’une mairie annexe chargée de la tenue de l’état civil. Un nouveau groupe scolaire a été construit. Les quatre communes se situent au nord-est du Kochersberg, région vallonnée et ancien grenier à blé de Strasbourg.

 

Origine du nom

Reitwiller est niché dans la vallée du Kolbsenbach, à 1 km de Truchtersheim. Le village est à la croisée de deux grands axes routieres, la RD 30 (Molsheim-Brumath) et la RD 31 (Hochfelden-Strasbourg). Y transitent 13 000 véhicules par jour. L'ancienneté de Reitwiller est attestée par des traces d'habitat préhistorique (tessons, fosses…) puis mérovingiens, alors qu'une nécropole se trouvait en direction de Durningen. En 884, le village est mentionné sous le nom de Reudiba, puis de Rutebur, parfois Roitebo. On le retrouve e, 1178 sous le nom de Reutebur, en 1505 de Reutwiller, modifié au XVIIe siècle en Reitenwiller qui deviendra, au XXsiècle Reitwiller. Après avoir appartenu à l'abbaye de Neuwiller, le village passe en 1288 aux Sires de Lichtenberg. En 1500, il est la propriété des Comtes de Deux-Ponts-Bitche, qui le reconstruisent. En 1538, des notables de Berstett reçoivent un emplacement à Reitwiller et y construisent un château qui sera détruit pendant la Guerre de 30 ans. En 1633, le Comte de Hanaulichtenberg place ses possessions sous la protection du Rli de France, ce qui évite les pillages par des troupes étrangères. De fait jusqu'en 1789, le village connait un calme relatif. À la révolution, les hanaulichtenberg ont perdu toutes leurs possessions à Reitwiller.

 

034-Reitwiller-Catherine Theulin-Contrast Photography BDÉglise fortifiée du XIIe siècle

L'église de Reitwiller fut, dès sa construction en 1150 par l'abbaye bénédictine de Neuwiller-les-Saverne, dédiée à Saint Michel-Archange et le site d'un pèlerinage très fréquenté qui perdura après la Réforme. Le visiteur qui s'approche de l'église est d'abord frappé par sa tour clocher fortifiée, dotée de murs épais (1,50 m en partie basse) et par ses meurtrières qui permettaient aux villageois de s'y retrancher et de se défendre face à l'ennemi. Quatre baies jumelées laissent échapper le son de deux cloches (datant de 1811 et 1948). À l'extérieur subsiste encore un reste de mur d'enceinte abritant un vieux cimetière fortifié sur lequel a été placé l'ancien autel datant du début du XIXe siècle. Jusqu'au milieu du XXe siècle, au pied du mur se trouvait le bain aux chevaux (Rosschwemm), juste en face de l'ancien presbytère. Par ailleurs, une plaque de four (datant de 1811) fixée à l'extérieur sur le fond nord de la tour de l'église présente le miracle de cana.

 

Stèle baroque

Une très belle stèle baroque du XVIIIe siècle a été placée près de l’église. La stèle est ornée de deux angelots sur les côtés et une tête d’angelot se trouve au sommet à la base de la croix ornée de sculptures décoratives surmontant l’ensemble. Nicolas Diemer la fit édifier. Le texte de la stèle n’a pas été déchiffré à ce jour. Buffetd'orgue de 1781 pour le couvent d'Hermolsheim près de Mutzig et transféré 11 ans plus tard à Reitwiller. Un four à pain extérieur qui chauffe depuis la cuisin intérieure, comme ailleurs dans le Kochersberg.

 

montage photos reitwiller 01Corps de ferme

Construit vers 1150, le clocher-chœur, trapu, aux murs épais et sans ouvertures, était vraisemblablement fortifié et servait de refuge en cas de danger. La nef a été remaniée au XVIIIe siècle et possède encore un buffet d’orgue réalisé en 1781 pour le couvent d’Hermolsheim près de Mutzig, puis transféré à Reitwiller onze ans plus tard. Comme ailleurs dans le Kochersberg, les grandes fermes possédaient leur four à pain extérieur, chauffé depuis la cuisine ; un tel four, protégé par un petit toit, existe encore dans ce village. On y cuisait les grosses miches à pain pour la semaine ou pour la quinzaine. Les fermières profitaient de la flamme, pour y faire cuire au préalable une spécialité locale : la tarte flambée, appelée Flàmmekueche ou Breali. Sur fonds de pâte très fine, on étend une couche de fromage blanc, de crème, d’oignons, de lardons et de quelques gouttes d’huile de colza. Au-dessus de la porte d’entrée d’auberge du village, pend une belle enseigne Au Lion d’or. Ses volutes et ses arabesques en fer sont conformes à l’esprit du XVIIe siècle. En héraldique, le lion, roi des animaux, est symbole de noblesse, de force et de courage.

 

Autres curiosités

Le corps de garde (détruit après 1918) occupait l'espace actuellement joliment décoré au rythme des saisons. Sur cette même placette se trouve également un vieux four à pain. Rue de la laiterie, sur la façade d'une maison, une pierre datée de 1764, d'origine inconnue, comporte une inscription en allemand. À l'angle de la rue Neuve et de la rue de Strasbourg, une pierre d'angle sculptée présente un décor de fleurs stylisées, de pommes et de raisin datant de 1700.

 

La vocation agricole

Village à vocation essentiellement agricole, Reitwiller comptait encore 50 exploitations en 1945, 15 en 1980 et 7 aujourd'hui. Actuellement on n'en compte plus que sept actives dans le domaine de la polyculture, de 'élevage de poulet, un peu de vigne sur le ban de Kienheim et d'autres cultures spéciales, tels que vergers, petits fruits etlégumes d'Alsace. Le maraîchage y a forte tradition car aux portes de Strasbourg, la vente directe sur les marchés reste particulièrement présente. Au début du XXe siècle, on y trouvait aussi deux restaurants une forge, une épicerie et une boulangerie. Seule la meunuiserie a perduré ainsi qu'un troquet (bar). 

 

Par ailleurs…

Reitwiller compte 3 fermes équestres : 

  • La ferme Reymund dans un cadre familial,
  • Les Cavaliers de Reitwiller, écurie de propriétaires et poney-club,
  • Les écuries Anstett avec de très belles installations qui ont déjà eu le privilège d'accueillir un spectacle équestre avec Jean-François Pignon, réalisateur de cinéma et un des plus grands dans le monde du cheval.
Focus sur le cheval : on dit que c'est le meilleur ami de l'homme, il est symbole de la force, de la puissance du mouvement, de l'action. Il est aussi symbole de l'élégance et surtout celui de la liberté… Ne dit-on pas que "l'air du paradis est celui qui souffle entre les oreilles d'un cheval". Depuis l'âge de pierre, la beauté de ses formes et de ses mouvements, son allure gracieuse et sa relation avec l'Homme nous a fasciné et ne cessera jamais de nous impressionner. Le cheval est la projection des rêves que l'Homme se fait de lui-même, fort, puissant, magnifique et d'une indéniable forme d'intelligence. Il nous offre la possibilité d'échapper à la monotonie de notre condition de vie. 

 

Travaux dans le village
En 2009, Reitwiller a vu la réalisation d'une aire de jeux. Il y a eu également la réhabilitation de l'école maternelle en salle des fêtes pouvant accueillir 90 personnes. Achevée en 2011, cette salle a beaucoup de succès, notamment pour les petites fêtes de famille. Les dernières années ont été consacrées à l'embellissement du village par des travaux de voiries, la réfection complète de la traversée sur la RD 30 et la RD 31 avec le remplacement de l'éclairage public. Reitwiller est doté d'une plate-forme de compostage. Deux associations sont actives dans le village : l'association ABA (association Berstett associés), commune aux 4 villages et l'association des Cavaliers de Reit. Les Cavaliers de Reit propose des cours pour apprendre à monter à cheval ou pour perfectionner son équitation. Situé au cœur de la campagne, sur 10 hectares, on peut aussi découvrir leur poney club ainsi que son écurie de propriétaire.

 

Sources : Cocoriko, un grand merci à Hélène Grünewald, Marie-Christine Willig et Anne-Marie Rohfritsch pour leur précieuse contribution.
Crédits photos : Catherine THEULIN – Contrast photography

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter