image pour impression
Lundi 19 Novembre 2018

Mot clé :
calendrier

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé :
deuxième

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé :
population

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
terroir

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
seniors

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé :
garderie

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé peu utilisé :
manifestation

Mot clé :
commissions

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé :
alsh

Mot clé moyennement utilisé :
déchet

Mot clé :
vacances

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé souvent utilisé :
maison
Kleinfrankenheim / Frankne

Les armes de Kleinfrankenheim se blasonnent
" D'or à la roue de six rayons de gueules".

 

Le nom de la localité évoque indéniablement la présence des francs au VIe  siècle de notre ère. Le préfixe Klein distingue le village d’une autre commune du Bas-Rhin, située sur une colline et donc appelée Hohfrankenheim.

 

Au fil des époques
Vers 1770, le village de Kleinfrankenheim abritait une petite communauté composée d’une vingtaine de familles de laboureurs et de journaliers et formait une annexe à la paroisse de Schnersheim. Le laboureur disposait d’une importante cavalerie pour exploiter ses terres; le journalier n’avait que ses bras pour les mettre à la disposition des gros propriétaires fonciers. Dans l’ensemble, cette situation a prévalu jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale. Le village pouvait vivre, en grande partie en autarcie. L’agriculture fournissait la nourriture et divers artisans apportaient leur contribution au déroulement de la vie quotidienne. 
Même dans un petit village comme Kleinfrankenheim, les instruments aratoires (chariots et charrues, fourches et houes) étaient fabriqués par le charron et le forgeron, ce dernier ferrant aussi les chevaux de labour. Les travaux de maçonnerie était aussi entre les mains de maçons, tandis que l’habillement occupait plusieurs artisans : le tailleur, le cordonnier, le tisserand. On cultivait d’ailleurs des plantes textiles et le bâtiment dans lequel on broyait le chanvre existe encore, en ruine, en bordure du ruisseau. Le berger offrait ses services à la collectivité en gardant le troupeau communal et le garde champêtre surveillait les récoltes et les vignes. 
L’auberge, enfin, lieu de rencontre et de palabre, avait une fonction de communication et vendait la bière au litre. On constate que tous ces métiers ont disparu; même l’auberge Au cheval noir a fermé ses portes. Cette enseigne formait le symbole du village. Déjà en 1240, Kleinfrankenheim était réputé pour ses chevaux. Aujourd’hui, un élevage moderne de haut niveau est présent sur les champs de course de l’Hexagone. 

 

Église Saint-Georges
Elle fut édifiée en 1775. Le maître autel comporte un tableau de saint Georges terrassant le dragon.  

 

Corps de ferme
Le village présente quelques corps de ferme importants et massifs. 

 

Four à chanvre (Cannabis Sativa)
Vestige unique en Alsace. Un projet de restauration et de mise à la portée du public est en cours.

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter