image pour impression
Dimanche 19 Août 2018

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé :
deuxième

Mot clé :
commissions

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé :
seniors

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé :
vacances

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé :
garderie

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
calendrier

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé :
alsh

Mot clé :
terroir

Mot clé :
population

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé peu utilisé :
médiathèque
Kienheim / Keane

Les armes de Kienheim se blasonnent
"D'azur aux trois moutons d'argent".

 

Kienheim est un petit village de l’arrière Kochersberg situé dans un creux et à flanc de coteau (Hunerberg) à 25 minutes au Nord-Ouest de Strasbourg.

 

Le Kienheim d'Hier
Le site de Kienheim n'apparaît qu'en 1182 sous la dénomination de "Cuonheim" dans un acte de donation entre les Fondations de saint Thomas et saint Marx à Strasbourg et ce, à propos d'une redevance due à l'Abbaye de Neuwiller. Au XVe  siècle fut construite une bergerie, certainement en lieu et place de l'actuelle mairie (puits), ce qui explique le blason avec les trois moutons. 

 

Le kienheim d'Aujourd'hui
C'est un charmant village où il fait bon vivre, en dehors de tout trafic automobile, ses 589 habitants peuvent profiter d'un paysage vallonné d'une superficie de 324 hectares, avec sept exploitants agricoles où se côtoient : 2 producteurs laitiers, 1 entrepreneur de travaux agricoles et éleveur de poulets, 1 tabaculteur, 3 arboriculteurs (3 hectares de pommes à couteau et 5 hectares de pommes à jus). Cette terre riche permet également la polyculture (céréales, betteraves sucrières, asperges).

Kienheim est l'une des rares communes du Kochersberg à bénéficier d'un vignoble avec appellation d'origine contrôlée; celui-ci occupe une superficie de 56 hectares. Le raisin est amené à la cave du Roi Dagobert pour vinification. En 1980, avec l'arrivée des lotissements, le village a investi, en autofinancement, dans un système d'épuration naturel appelé "lagune", avec Hohengoeft, Kienheim était novateur. 

À cette époque la population est passée de 200 à 600 âmes d'où la construction avec Durningen d'un groupe scolaire intercommunal, à cette réalisation se rajoute une "Maison des Associations" ainsi qu'un ALSH, dont le financement a été fait par la CoCoKo. La victoire de Noah à Roland Garros a donné naissance à deux courts de tennis financés par la commune avec les subventions de l'État.  Le village peut s'enorgueillir de pouvoir mettre à disposition de nos jeunes trois aires de jeux sur une superficie totale de 2 hectares. La commune est traversée par le "Kolbsenbach" dont la source est en aval du groupe scolaire et sa sortie a été mise en valeur par la restructuration de la fontaine.

 

Personnages célèbres
La famille Von Kunheim. Des documents d'archives du VIIe siècle mentionnent l'existence d'une famille noble dite "Von Kunheim" qui avait ce village en fief tout comme celui de Kuenheim à 15 km de Colmar. Alliée aux seigneurs de Berstett, cette famille s'est éteinte en Alsace dès le XVe siècle, mais des descendants ont été identifiés en Allemagne. L'ancêtre de cette branche, Daniel, chevalier von Kunheim, né en 1430, s'est illustré à la tête d'une troupe de mercenaires devant Marienburg en Prusse, lors de la guerre de Treize ans (1454-1466). Aujourd'hui, nous pouvons retrouver des "Von Kunheim" dans l'industrie allemande. 

Hans Kapp. Une pierre tombale érigée au sud du village, date de 1703 et porte l'inscription : 20 avril 1703, Hans Kapp fît ériger cette croix à la gloire de Dieu et à la mémoire de son fils Lorentz (un de ses 5 fils mort à la guerre). Originaire de Rumersheim, Hans Kapp, bourgeois et échevin, établi en 1664 dans le Kochersberg et plus spécialement à Kienheim, serait à l'origine de la reconstruction rurale de notre coin d'Alsace. En 1664, avec Hans Klein de Gougenheim, Michel Kuentz de Durningen, Michel Kuentz de Durningen, Lorentz Gingsz de Kienheim, il organise le parcellaire agricole et plus spécialement le vignoble "Geisberg".

 

Église Saint-Nicolas
L'église aux chaînages d'angles en grès apparent, avec son clocher trapu, fût construite au XVIIe siècle à la place d'un édifice médiéval, elle est dédiée à saint Nicolas, son bel orgue a été restauré dans les années 70 et son financement fut principalement fait par l'organisation de portes ouvertes ce qui était novateur pour l'époque. 
Une croix de mission, datant de 1784 et réutilisée en 1893 y est dressée. Ce calvaire a été dressé ici en mémoire du soldat Rudolf Reinbolt, incorporé de force dans l’armée allemande et mort en Russie en 1944. Cet enfant du pays était l’un des 130.000 "Malgré-Nous" alsaciens-lorrains.

 

Maisons alsaciennes
Quelques fermes anciennes et corps de ferme se trouvent non loin de l’église.


Char à banc pompe à incendie
Un char à banc ancien avec une pompe à incendie de la commune de Kienheim magnifiquement conservé et fleuri est visible en contrebas du mur du cimetière.

 

Sources : cahier trimestriel "Pays d'Alsace de la société d'Histoire de l'Archéologie de Saverne et Environs", le patrimoine des communes du Bas-Rhin éditions Flohic, www.Kienheim.fr

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter