image pour impression
Lundi 10 Août 2020

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé :
terroir

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé :
alsh

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé :
vacances

Mot clé peu utilisé :
manifestation

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé :
seniors

Mot clé :
calendrier

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé moyennement utilisé :
déchet

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
commissions

Mot clé :
garderie

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
deuxième

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé :
population

Mot clé souvent utilisé :
actu
Vous êtes ici
Vous êtes ici :
» Accueil » Vivre » Déchets ménagers » Compost et jardinage naturel » Que faire des déchets verts ?
Que faire des déchets verts ?

Les déchets verts correspondent aux résidus provenant des activités de jardinage tels que les tontes, feuilles, branchages, plantes, paille, foin...

dechets_vertsIl s'agit des déchets les plus importants sur le territoire : en moyenne, un habitant du Kochersberg produit plus de 160 kg de déchets verts par an (contre moins de 110 kg de déchets non recyclables), ce qui fait du territoire un des plus gros producteurs de déchets verts du Bas-Rhin.

Si les déchets verts peuvent être rapportés en déchetteries ou sur les points verts du territoire, ils peuvent aussi servir de ressource pour le jardin. D'ailleurs, dans la nature, les déchets verts n'existent pas ! Ils nourrissent le sol en se décomposant naturellement. 

Les déchets verts collectés par la communauté de communes sont valorisés sur des plateformes de compostage, mais ce traitement représente un coût pour la collectivité qui se répercute sur la redevance. De plus, le transport et le traitement de ces matières génèrent de la pollution qui pourrait être évitée si ces déchets étaient utilisés in situ comme ressource verte dans le jardin.

Aussi, pour limiter les aller-retours en déchetteries et réduire la pollution résultant de la collecte et du traitement des déchets verts, voici quelques conseils pour utiliser cette ressource dans le jardin.

 

Comment utiliser vos déchets verts comme ressources pour votre jardin ?
feuilles
Feuilles mortes :
  • Stockez-les à l'automne puis utilisez-les toute l’année pour les mélanger à vos épluchures dans votre composteur : cela permettra de l’aérer, d’accélérer la décomposition des déchets organiques et d’éviter l’apparition de moucherons.
  • Utilisez-les en paillage comme en forêt : disposez-les au pieds de vos arbres ou arbustes, de vos haies, de vos vivaces et pour couvrir vos différents espaces nus du potager (tomates, courgettes, fraisiers, etc.). Si les feuilles sont épaisses ou grandes, broyez-les à la tondeuse.
  • Concevez une culture en lasagne dans votre jardin ! Cette technique consiste à récréer du sol à partir de végétaux en alternant des déchets dits "azotés" (déchets humides verts tels que les tontes, les épluchures, les feuilles encore vertes...) avec des déchets dits "carbonés" (feuilles mortes, foin, branchage, cartons...) et du compost. Très fertile, cette technique de permaculture est de plus en plus répandue dans les jardins. Pour découvrir cette technique, cliquez ici et pour en connaître quelques avantages et inconvénients, cliquez ici. Cliquez sur lien pour découvrir la culture en lasagne en vidéo. 

 

Tontes :
  • tontePratiquez la tonte-mulching (tonte laissée au sol) tous les 8 jours. 

    Pour faire du mulching il faut normalement adapter sa tondeuse avec un kit mulching. Si vous n’en avez pas, sachez qu’il est possible d’utiliser sa tondeuse classique en relevant la hauteur de coupe à 6 ou 8 cm environ et en retirant le bac collecteur : on coupera moins de gazon, il sera expulsé directement du carter de coupe en fines particules, ce qui revient presque au mulching. Idéalement il faut tondre environ 1 fois par semaine et par temps sec. Voici une vidéo qui explique en image ce qu’est le mulching : voir la vidéo sur le mulching

  • Adoptez une tonte plus haute entre 6 et 8 cm.
  • Si vous ramassez l'herbe, laissez sécher vos tontes au soleil puis utilisez-les en paillage au pied de vos arbres ou au potager en couche de 2 à 10 cm (1 cm si l'herbe est fraîche). Voir la vidéo sur le paillage avec des tontes.
  • Les tontes peuvent être compostées mais en petite quantité et en mélange moitié-moitié avec des feuilles. 

    Pour rappel dans le composteur, il faut toujours alternez 2/3 de déchets « azotés » (tels que les épluchures, les tontes fraiches, le marc de café…) et 1/3 de déchets « bruns » (tels que les feuilles mortes, le broyat, les branchages, le foin, le fumier, le carton…). Pensez à couvrir votre compost de déchets bruns afin d’éviter les mouches et autres nuisibles. Pour en savoir plus sur le compost, cliquez ici.

  • Concevez une culture en lasagne dans votre jardin ! Cette technique consiste à récréer du sol à partir de végétaux en alternant des déchets dits "azotés" (déchets humides verts tels que les tontes, les épluchures, les feuilles encore vertes...) avec des déchets dits "carbonés" (feuilles mortes, foin, branchage, cartons...) et du compost. Très fertile, cette technique de permaculture est de plus en plus répandue dans les jardins. Pour découvrir cette technique, cliquez ici et pour en connaître quelques avantages et inconvénients, cliquez ici. Cliquez sur lien pour découvrir la culture en lasagne en vidéo. 

 

 Mauvaises herbes et plantes fânée :
  • Elles peuvent être déposées dans le composteur 
  • Elles peuvent également être utilisées en paillage pour couvrir les sols nus
  • Concevez une culture en lasagne dans votre jardin ! Cette technique consiste à récréer du sol à partir de végétaux en alternant des déchets dits "azotés" (déchets humides verts tels que les tontes, les épluchures, les feuilles encore vertes...) avec des déchets dits "carbonés" (feuilles mortes, foin, branchage, cartons...) et du compost. Très fertile, cette technique de permaculture est de plus en plus répandue dans les jardins. Pour découvrir cette technique, cliquez ici et pour en connaître quelques avantages et inconvénients, cliquez ici. Cliquez sur lien pour découvrir la culture en lasagne en vidéo. 

 

branches

Tailles de haie d'arbres à feuilles :
  • Broyez-les à la tondeuse ou au broyeur puis disposez-les sans les enfouir au pieds de vos haies, au potager ou au composteur en mélange avec vos épluchures.
  • Concevez une culture en lasagne dans votre jardin ! Cette technique consiste à récréer du sol à partir de végétaux en alternant des déchets dits "azotés" (déchets humides verts tels que les tontes, les épluchures, les feuilles encore vertes...) avec des déchets dits "carbonés" (feuilles mortes, foin, branchage, cartons...) et du compost. Très fertile, cette technique de permaculture est de plus en plus répandue dans les jardins. Pour découvrir cette technique, cliquez ici et pour en connaître quelques avantages et inconvénients, cliquez ici. Cliquez sur lien pour découvrir la culture en lasagne en vidéo. 

  

Le paillage

pailleAu jardin naturel, le paillage consiste à couvrir le sol avec des matériaux naturels tels que du foin, de la paille, du broyat...

En disposant le paillage autour des plantations pour les protéger, l’homme reproduit ce qui se fait naturellement sur un sol forestier.

La technique du paillage se fait au potager, au verger, dans les massifs de fleurs vivaces et annuelles, au pied des haies, des jeunes arbres et arbustes, mais également pour les plantes en pot et en jardinières.

 

 

Pourquoi pailler ?

Limiter les arrosages :
Le paillage permet de conserver l'humidité en évitant que l'eau ne s'évapore.

 

paillage

Protéger les plantations :
En cas de forte pluie, le paillis se comporte comme une éponge et évite que l’eau ne ruisselle sur la terre sans y pénétrer. Le paillage permet de garder le sol frais et meuble en été, ce qui réduit le travail du sol.

 

Réduire le désherbage :
Sans lumière, les mauvaises herbes ne se développent pas. Aussi, si vous paillez sur un sol déjà désherbé, vous n'aurez quasiment plus besoin de retirer les herbes indésirables !

 

Améliorer la structure du sol :
En quelques mois, le paillage se transformera naturellement en humus qui fertilisera votre sol et vous donnera de belles plantations. La terre sera plus vivante et plus fertile !

 

Conseils :
  • Avant de pailler, désherbez la zone, ajoutez éventuellement en surface un peu de compost et arrosez votre paillage si le sol est sec. Attention : ne paillez pas les bulbes (ail, échalote, oignon, etc.)
  • Pour désherber vos allées, verser de l’eau bouillante de cuisson sur les espaces à désherber (par exemple l’eau de cuisson des pommes de terre ou des pâtes). N’hésitez pas à renouveler l’opération si nécessaire.

 

 

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter