image pour impression
Lundi 17 Juin 2019

Mot clé :
vacances

Mot clé :
alsh

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé :
calendrier

Mot clé :
garderie

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé :
terroir

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
deuxième

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
commissions

Mot clé peu utilisé :
manifestation

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé :
seniors

Mot clé moyennement utilisé :
déchet

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé :
population

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé peu utilisé :
permanence
Jardiner sans pesticides
 
Loi Labbé
  • Depuis le 1er janvier 2017 : les collectivités territoriales n’ont plus le droit d’utiliser de produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades et voiries accessibles ou ouverts au public
  • Depuis le 1er janvier 2019 : l’interdiction s’étend aux particuliers. Les jardiniers amateurs ne peuvent plus utiliser ni détenir de produits phytosanitaires de synthèse sauf ceux de biocontrôle, à faibles risques et autorisés en agriculture biologique.

 

Comment prévenir les maladies ?

Bien que certaines maladies se développent lors de mauvaises conditions climatiques (humidité, chaleur, grêle…) la plupart des problèmes sont la conséquence des mauvaises pratiques de culture et d’entretien du jardin.

Voici quelques principes de base :

  • Choisir des plantes adaptées au climat et au sol de votre jardin. Privilégier également des variétés plus résistantes aux maladies
  • Attirer les auxiliaires en plantant par exemple une haie champêtre contenant des essences locales ou en ayant des fleurs toute l’année                                               
  • Bien aérer le sol et régulièrement l’amender avec du compost par exemple. L’aération favorise la rétention d’eau et évite ainsi la stagnation qui favorise le développement des maladies       

  • Penser à la rotation des cultures de légumineuses qui joue un grand rôle dans la lutte contre les organismes nuisibles et les maladies
  • Lors de l’arrosage, éviter de mouiller le feuillage des plantes fragiles tels que les tomates
 
 
Quelques gestes en cas d’apparition de maladies

tomates

Il est conseillé de vous rendre régulièrement dans votre jardin afin d’observer ce qui s’y passe pour pouvoir agir rapidement en cas d’apparition de maladies :

  • désinfectez le sécateur avec de l’alcool afin d’éviter de répandre la maladie aux autres plants et coupez rapidement les parties atteintes par des maladies
  • pour lutter contre les pucerons, pulvérisez en fin de journée une infusion de plantes aromatiques (menthe, mélisse citronnelle, sauge, lavande…), une macération froide de feuilles de rhubarbe ou du savon noir
  • installez des bandes engluées autour du tronc de vos arbres fruitiers afin de piéger les pucerons

 

 

Comment désherber sans pesticides ?

Principalement utilisés pour lutter contre les plantes indésirables appelées « mauvaises herbes », les pesticides doivent à présent être remplacés par des solutions plus naturels et moins nocives pour l’environnement. Plusieurs recettes maison dites "100% bio" circulent. Mais ces recettes à bases d’ingrédients souvent naturels tels que le sel, l’huile ou encore le bicarbonate de soude n’en sont pas moins néfastes pour l’environnement. Souvent utilisés à des concentrations élevés et rapidement lessivés, une part importante se retrouve dans les milieux aquatiques [source : FREDON] et peuvent polluer les nappes phréatiques.

  • Désherbage manuel : bien que plus fastidieux, le désherbage manuel reste le désherbage le plus efficace
  • Désherbage thermique avec de l’eau bouillante, ou l'eau de cuisson des pommes de terre
  • Pailler le sol en utilisant de préférence les déchets verts de votre jardin : tontes, broyat, feuilles mortes, foin, paille…. Le paillage offre de nombreux avantages : il empêche la croissance de plantes indésirables, conserve l’humidité du sol (ce qui permet d’économiser de l’eau), protège des intempéries (et notamment du gel), évite le tassement des sols tout en maintenant l’aération et la souplesse du sol.
  • Utiliser du vinaigre blanc : le vinaigre blanc est un herbicide de contact qui tue les parties aériennes de la plante. Attention cependant à ne pas l'utiliser en trop grande quantité car, même s'il est naturel, le vinaigre blanc est un acide puissant qui, utilisé non diluer ou en trop grande quantité, peut polluer le sol et la nappe phréatique.

 

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter