image pour impression
Lundi 20 Août 2018

Mot clé :
deuxième

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé :
calendrier

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé :
alsh

Mot clé :
vacances

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé :
seniors

Mot clé :
population

Mot clé :
garderie

Mot clé :
commissions

Mot clé :
terroir

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé moyennement utilisé :
mairie
Fabriquer ses produits naturels

 

sdeaDurant la semaine des alternatives aux Pesticides organisée par la Mission Eau du SDEA et en partenariat avec la Communauté de Communes du Kochersberg, plus de 65 personnes ont été formées à la conception de produits ménagers naturels. Animés par Céline Portal, une formatrice dynamique et convaincue par la démarche zéro déchet, ces ateliers ont réuni un public motivé, quel que soit l’âge où les connaissances en matière de produits naturels.

 

atelier

L’atelier démarre par un premier constat : aujourd’hui, un foyer français détiendrait en moyenne 15 produits ménagers dans sa maison : un produit pour le sol, un pour la salle de bain, un pour les toilettes, un pour le four, un pour le frigo, une lessive pour la couleur, une pour le linge délicat, etc. Les publicitaires et les grandes marques de produits ménagers nous persuadent depuis des années que nous avons besoin d’un produit pour chaque usage… Or, les produits vendus dans le commerce sont potentiellement dangereux, aussi bien pour l’environnement que pour la santé. Selon Céline Portal, même neuf et bien fermé, un produit ménager peut être toxique. Ces produits génèrent des gaz qui traversent l’emballage plastique si bien que lorsque vous traversez un rayon de produits ménagers en grande surface, l’air que vous respirez dans vos poumons est toxique.

 

 

supermarche

Pire encore… à cause de l’utilisation de ses produits, l’air de nos maisons serait 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur ! Sans compter sur le fait que les stations d’épuration n’arrivent pas à traiter totalement ces produits dont une partie minime se retrouve dans la nappe phréatique… Bon nombre de produits ménagers vendus dans le commerce seraient donc mauvais pour notre santé et pour l’environnement.

 

Selon Céline, le problème, c’est que les publicitaires utilisent notre peur des microbes pour nous persuader que nous avons besoin de produits très chimiques pour tuer toutes les mauvaises bactéries. Selon elle, nous sommes manipulés par la publicité qui nous fait croire que si nous nettoyons nos surfaces sans produits chimiques de synthèse, ce n’est pas propre… « C’est faux ! » selon l’animatrice : « Nos grand-mères n’utilisaient pas de produits chimiques, et pourtant c’était toujours propre dans leur maison ! ».

 

Mais si les produits ménagers sont toxiques, comment s’en passer ? Selon l'animatrice, « il suffit d’utiliser des produits naturels qui ne polluent ni la planète, ni la santé ».

 

Attention : produit naturel ne veut pas dire que ce n’est pas chimique ! Certains produits naturels peuvent être dangereux et demandent des connaissances avant de les utiliser. Deux produits en apparence inoffensifs peuvent devenir dangereux s’ils sont mélangés… il faut donc faire très attention quand on réalise ses propres produits.

 

Selon Céline, « Le meilleur produit pour laver son sol, c’est de l’eau tiède, et c’est tout ! ». En effet, hors cas particulier (si un plat de lasagnes atterri sur le carrelage par exemple), l’eau tiède suffit. Car aussitôt lavé, votre sol se recouvre de poussière et de bactéries, quel que soit le nettoyant utilisé. De plus, dès que nous reposons le pied sur le sol, nous resalissons immédiatement ce que nous venons de laver. Aussi, un lavage avec un produit une fois par mois voire moins suffit largement !

 

bicarbonatevinaigreMais certains produits s’avèrent tout de même très utiles… et parmi les grands vainqueurs du ménage au naturel, on retrouve le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc et le savon noir. Les deux premiers permettent de désodoriser, de détacher, d’assainir, de désinfecter, de purifier ou encore de détartrer votre intérieur.

 Mais attention au mélange ! Pour préparer un produit ménager, si vous mélangez du vinaigre blanc (très acide et qui peut d’ailleurs être remplacé par de l’acide citrique pour les personnes qui ne supportent pas son odeur) avec du bicarbonate de soude (élément basique qui va annuler l’effet acide du vinaigre), cela va mousser et fera effet sur le coup mais n’aura aucun effet si le produit doit être conservé. Il faut donc éviter de mélanger les deux sur le long terme !

 

percarbonate

Par ailleurs, il faut éviter d’utiliser le vinaigre blanc pur car il est trop acide pour de nombreuses surfaces qu’il risque donc d’agresser. Le vinaigre doit être dilué si vous l’utilisez comme produit ménager, et son effet est amplifié si vous le chauffez.

 

Autre produit présenté par Céline : le percarbonate de soude. Un peu moins connu que son cousin le bicarbonate de soude, ce blanchissant et détachant naturel ne doit en aucun cas être mélangé avec du vinaigre blanc. 

 

Fabriquer votre lessive écologique en moins de deux minutes :

Mélangez simplement 2/3 de bicarbonate de soude et 1/3 de percarbonate de soude : votre lessive est prête !

 

Vous pouvez utiliser cette lessive pour laver votre linge de couleur en réglant la température à 40°C : le percarbonate ne va pas délaver les couleurs à 40°C. En revanche, il est beaucoup moins efficace pour détacher le linge en dessous de 40°C. Pour votre linge blanc, préférez un programme lavant au minimum à 60°C pour libérer les propriétés blanchissantes du percarbonate de soude. Ajoutez ensuite ½ verre de vinaigre blanc dans le bac d’assouplissant et votre machine est prête ! À noter que le vinaigre ne se mélangera pas avec le percarbonate de soude s’il est mis dans le bac réservé à l'assouplissant. Attention : cette recette très simple ne convient cependant pas au linge délicat (laine, soie, etc.).

 

Économique et écologique, cette lessive ne polluera pas la nappe phréatique et sera bien meilleure pour votre santé que les lessives vendues dans le commerce.

Si vous souhaitez parfumer votre linge, vous pouvez ajouter une ou deux gouttes d'huile essentielle de votre choix avec le vinaigre blanc dans le bac réservé à l'assouplissant. Mais le propre ne sent rien ! Il faut savoir que pour obtenir quelques gouttes d'huiles essentielles il faut utiliser plusieurs kg de plantes (par exemple, pour fabriquer de 1 kg d'huile essentielle de géranium, il faut environ 600 kg de feuilles de géranium).

 

 Autre recette proposée par Céline : le spray multi usages :

Pour cela, remplissez un spray de 2/3 d’eau (si possible déminéralisée) et d’1/3 de vinaigre blanc. Ajoutez 5 à 8 gouttes d’huile essentielle de citron, d’arbre à thé ou de menthe poivrée selon vos goûts et mélangez : le vinaigre agira sur la graisse, la nicotine et toutes les impuretés qui s’accrochent à vos surfaces et à vos vitres.

  

Plusieurs recettes sont disponibles sur le site internet de Céline Portal :

Vous y trouverez même des astuces pour les produits cosmétiques :

Quelques recommandations en ligne :

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter