ERREUR n°3
Fichier : /home/cocoko/public_html/includes/smarty/html2pdf/parsingHTML.class.php
Ligne : 97

Code HTML non valide, une balise est fermée en trop : <p>

HTML : ...</div> </div> </page>...

Le tri de vos déchets permet de protéger l'environnement et de réduire la quantité de déchets présente dans votre poubelle. Voici quelques éléments pour vous y retrouver :

  

 

Le tri sélectif

Le tri sélectif regroupe les emballages recyclables à savoir :

Ces déchets sont acceptés uniquement en vrac dans les poubelles de tri collectées une semaine sur deux en porte-à-porte (voir le calendrier de collecte).

A noter qu'il existe également des conteneurs réservés au tri sélectif dans les déchetteries de Dossenheim-Kochersberg et de Pfulgriesheim.

 

Ces déchets n'ont pas besoin d'être rincés : bien les vider suffit !

Vous souhaitez visiter l'usine de recyclage des emballages pour mieux comprendre comment fonctionne le tri ? Cliquez ici. 

 

Emballages métalliques

emballages_metalliques

Pas besoin de rincer ces déchets avant de les jeter, mais ils doivent impérativement être vidés.

A exclure :

 

Bouteilles vides en plastique
UNE SEULE REGLE POUR LE PLASTIQUE : SEULES LES BOUTEILLES SE RECYCLENT, LES AUTRES DECHETS EN PLASTIQUE NE SE RECYCLENT PAS !

A exclure :

 

Papiers
A exclure :
 
Cartons

A exclure :

 

 

Le verre

bocaux_verreA exclure : tous les autres déchets (même en verre)

Voir le mémo du verre

consignesverre

 

Les bouchons et capsules

L'association Les bouchons de l'Espoir 67 collecte les bouchons afin de venir en aide aux personnes handicapées en achetant du matériel médical. 

Sont récupérés :

Les bouchons de liège
Les bouchons en plastique

Les bouchons en métal (fer et aluminium) 

               bouchonBouchons en plastique

liege1

liege2bouchons en liège

couvercle bouchonmetal

bouchons, capsules et couvercles en métal

 

Points de collecte bouchons :

 
Les bouchons en plastique et en métal peuvent aussi être récupérés dans les conteneurs réservés au tri sélectif situés sur les points d'apport volontaire.

Voir la plaquette d'information

Plus d'information sur http://www.bouchonsespoir67.fr/

 

Points de collecte capsules Nespresso :
Si vous utilisez une machine à café Nespresso, vous pouvez déposer vos capsules aux adresses ci-dessous :

Pour connaître l'ensemble des points de collecte Nespresso, cliquez ici.

 

Comment trier le plastique ?

Une règle simple : SEULES LES BOUTEILLES EN PLASTIQUE ainsi que les emballages en papier, carton et métal (hors papier aluminium) SE RECYCLENT. Les autres déchets en plastique (pots de yaourt, yaourts, barquettes, sacs, boîtes, emballages divers, etc.) sont formellement interdits dans les conteneurs de tri sélectif présents dans chaque commune et en déchetterie.

 

Déchetteries : « encombrants » ne signifie pas « tout-venant »

Nous vous rappelons que les ordures ménagères sont strictement interdites en déchetterie. 

La benne « encombrants » n'accepte que les objets volumineux d'origine ménagère (exceptés les pneus et les bâches plastiques) qui ne contiennent pas de fer (vieux mobiliers, sommiers sans ressorts, matelas, etc.). Les ordures ménagères ne peuvent être jetées QUE dans la poubelle collectée en porte-à-porte. Toute infraction sera considérée comme un délit et entraînera des sanctions.

 

En cas d'erreur de tri, que se passe-t-il ?

Les déchets collectés en porte-à-porte sont collectés puis incinérés sans étape intermédiaire.

Si un déchet est déposé dans la benne « encombrants » de la déchetterie, il sera collecté, trié, broyé et enfin incinéré : cela à un coût nettement plus important que s'il avait été jeté dans la poubelle. Cette dépense supplémentaire se répercute sur le coût global du service et donc sur la redevance.

Il en est de même pour les déchets non recyclables jetés dans la poubelle de tri : ils sont collectés, triés, mis en « refus de tri » (ce qui est facturé en surplus), puis transportés à l'incinérateur pour y être éliminés : là encore, cela coûte beaucoup plus cher à la collectivité que s'ils avaient été jetés dans la poubelle.

Pour éviter que le montant de la redevance n'augmente, il est essentiel de respecter les consignes de tri. 

 

  
Que faire des Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux coupants ou tranchants (DASRI) tel que les seringues/piqûres/sonde ?

Pour les personnes dont le traitement prévoit l'intervention d'un professionnel de santé (infirmier par exemple), c'est au professionnel d'assurer l'élimination des déchets médicaux (seringues, compresse, poche diverses).

piqures

L'article R44-2 du décret n°97-1048 du 6 novembre 1997 relatif à l'élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés et des pièces anatomiques indique en effet que "toute personne qui produit des déchets définis à l'article R. 44-1 est tenue de les éliminer. Cette obligation incombe :

a) A l'établissement de santé, l'établissement d'enseignement, l'établissement de recherche ou l'établissement industriel, lorsque ces déchets sont produits dans un tel établissement ;

b) A la personne morale pour le compte de laquelle un professionnel de santé exerce son activité productrice de déchets ;

c) Dans les autres cas, à la personne physique qui exerce l'activité productrice de déchets".

 

Attention : Les DASRI coupants ou tranchants ne doivent en aucun cas être jetés avec les ordures ménagères.

Selon l'éco-organisme DASTRI (www.dastri.fr), il existe 4 points de collecte des déchets piquants et coupants sur le secteur de la communauté de communes :


Pour voir la liste complète des points de collecte dans le Bas-Rhin, cliquez sur ce lien.

La collecte des seringues et autres objets médical coupant ou tranchant, comment ça marche ? Cliquez sur ce lien pour en savoir plus.

 

Pour les patients en auto-traitement, ce sont les décrets n° 2010-1263 du 22 octobre 2010 et n° 2011-763 du 28 juin 2011 relatifs à l'élimination des Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) produits par les patients en auto-traitement qui définissent le cadre légal en vigueur.

Le premier décret indique que depuis novembre 2011 les pharmacies sont obligées de mettre à la disposition de leur clients un collecteur (le plus souvent sous la forme d'une boite jaune hermétique). Attention, ces boîtes jaunes ne doivent pas être conservées plus de trois mois.

"L'article R. 1335-8-5.-I. stipule que les fabricants de médicaments ou de dispositifs médicaux doivent mettent en place des dispositifs de collecte de proximité spécifiques des déchets d'activités de soins à risques infectieux perforants produits par les patients en auto traitement, conformément aux dispositions des articles R. 1335-6 et R. 1335-7." (source ARS Bas-Rhin)

 

dasri

Le second décret aborde la collecte. Il impose un dispositif de collecte qui doit être répartis sur tout le territoire national à des endroits qui sont facilement accessibles :

"La circulaire interministérielle (ministère chargé de la santé et ministère chargé de l'environnement) du 4 juin 2012 relative à l'application des décrets n° 2010-1263 du 22 octobre 2010 et n° 2011-763 du 28 juillet 2011 précise que le nombre de points de collecte doit être au moins de 5 000 avec au moins un point tous les 15 km et au moins un point pour 50 000 habitants. Afin de mettre en place ce réseau, les fabricants doivent faire appel à un (ou plusieurs) éco-organisme agréé (article R.1335-8-8 du CSP)." (source ARS Bas-Rhin). 

 

Pour mieux comprendre la législation, nous vous invitons, en cliquant sur ce lien, à consulter le site de l'Association Française des Diabétiques.

 

Que faire des litières pour chats et des couches ?
Les litières pour chats

Les litières classiques (le plus souvent de type minérales) doivent être jetées dans la poubelle réservée aux déchets ménagers non recyclables, car il ne s'agit pas de déchets recyclables.

Il existe cependant des litières agglomérantes qui permettent de renouveler la litière moins régulièrement et de n'évacuer que les déjections qui forment un bloc. Ces litières sont semble-t-il plus chères à l'achat, mais du fait d'être renouvelées moins souvent, les usagers avec lesquels nous avons échangé sur le sujet nous ont indiqué que sur la durée, cela permettait de réaliser des économies.

Il existe également des litières végétales qui sont compostables. Certaines marques de litières végétales agglomérantes pourraient même se jeter dans les toilettes, mais cela demande de bien vous renseigner avant afin de ne pas boucher les canalisations en fonction de vos installations. Pour en savoir plus sur les différentes formes de litières, nous vous invitons à consulter ce site qui vous permettra peut-être de vous faire une idée plus précise des différentes possibilités : http://www.lalitiereduchat.fr/types-de-litieres-pour-chat. D'autres sites existent bien-sûr sur le sujet !

 

Les couches

Les couches pour bébé sont des déchets lourds et volumineux qui peuvent avoir un coût non négligeable quand la redevance est calculée à la levée et à la pesée.

De moins en moins contraignantes, il existe désormais des couches lavables de toutes formes et de tous coloris tout-à-fait adaptées aux nourrissons. Outre l'aspect financier (les couches lavables permettent de faire des économies), cette démarche est réellement écologique puisqu'elle permet de réduire ses déchets et ainsi d'éviter de jeter près de 900 kg de couches par enfant. Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter le site www.les-couches-lavables.fr

  

Que deviennent nos déchets ?
Les bouteilles en plastique
Le papier et le carton
Les emballages métalliques
Le verre
 
Que deviennent les déchets valorisés en déchetterie ?

logo_ecoemballages

 

Rendez-vous sur le site d'Eco Emballages pour en savoir plus