image pour impression
Dimanche 24 Septembre 2017

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé :
deuxième

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé souvent utilisé :
marché public

Mot clé :
seniors

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé :
calendrier

Mot clé :
terroir

Mot clé :
alsh

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé :
population

Mot clé :
vacances

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé très utilisé :
actu

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
garderie

Mot clé :
commissions

Mot clé peu utilisé :
déchet

Catégorie :

CoCoKo : Découvrir


Catégorie :

CoCoKo : Vivre


Catégorie :

CoCoKo : La Com'com


Catégorie :

CoCoKo : Le Trèfle


Accéder à la page :
Notre territoire

Accéder à la page :
Nos villages

Accéder à la page :
- Présentation

Accéder à la page :
- Avenheim / Oovne

Accéder à la page :
- Behlenheim / Bahle

Accéder à la page :
- Berstett / Barschtett

Accéder à la page :
- Dingsheim / Dingse

Accéder à la page :
- Dossenheim-Kochersberg / Dosne

Accéder à la page :
- Durningen / Dernenge

Accéder à la page :
- Fessenheim-le-Bas / Fassne

Accéder à la page :
- Furdenheim - Férne

Accéder à la page :
- Gimbrett / Jémbratt

Accéder à la page :
- Gougenheim / Goene

Accéder à la page :
- Griesheim-sur-Souffel / Griese

Accéder à la page :
- Handschuheim / Handsche

Accéder à la page :
- Hurtigheim / Herige

Accéder à la page :
- Ittenheim / Itt'ne

Accéder à la page :
- Kienheim / Keane

Accéder à la page :
- Kleinfrankenheim / Frankne

Accéder à la page :
- Kuttolsheim / Kettelse

Accéder à la page :
- Neugartheim-Ittlenheim / Nejerde-Ettle

Accéder à la page :
- Pfettisheim / Pfetze

Accéder à la page :
- Pfulgriesheim / Filgriese

Accéder à la page :
- Quatzenheim / Zwatzne

Accéder à la page :
- Reitwiller / Reitwiller

Accéder à la page :
- Rohr / Rohr

Accéder à la page :
- Rumersheim / Ruemersche

Accéder à la page :
- Schnersheim / Schnarsche

Accéder à la page :
- Stutzheim-Offenheim / Stetze-Offne

Accéder à la page :
- Truchtersheim / Drüdersche

Accéder à la page :
- Willgottheim / Welde

Accéder à la page :
- Wintzenheim-Kochersberg / Wentzne

Accéder à la page :
- Wiwersheim / Wiwersche

Accéder à la page :
- Woellenheim / Wellne

Accéder à la page :
L'esKapade

Accéder à la page :
- Le lieu

Accéder à la page :
- Infos pratiques

Accéder à la page :
Musée

Accéder à la page :
- La Maison du Kochersberg

Accéder à la page :
- Exposition du moment

Accéder à la page :
- Infos pratiques

Accéder à la page :
- Nos sorties

Accéder à la page :
- Devenir membre

Accéder à la page :
- Publications

Accéder à la page :
- Archives des expositions

Accéder à la page :
Tourisme

Accéder à la page :
- Le Beau Jardin

Accéder à la page :
Les sentiers pédestres

Accéder à la page :
Se restaurer

Accéder à la page :
Se loger
Patrimoine historique

À l'ancien lavoir, devenu enclos de réintroduction de la cigogne en Alsace, les cigognes, voire les cigogneaux, se laissent photographier à l'envi…


Église médiévale
L'église médiévale n'existe plus, sauf pour la partie inférieure du clocher encore décorée d'arcatures romanes date du XIe début XIIe siècle. Le mobilier de l’église date du XIXe siècle. Quelques statues polychromes sont exposées dont : saint Christophe, saint Martin en uniforme romain.  Les vitraux sont réalisés en 1911 par les frères Ott de Strasbourg. Dans le cimetière qui entoure l’édifice, sont conservées de belles stèles funéraires de styles différents. Le mécanisme de l’ancienne horloge fut réinstallé dans la salle du Conseil Municipal.


Chapelle Saint-Laurent
À l'extérieur du village, sur une petite hauteur, se trouve la petite chapelle Saint-Laurent. Saint Laurent, diacre et martyr romain, patron des pauvres, invoqué pour guérir les maladies de la peau notamment des abcès et des eczémas à cause des douleurs dont lui-même dut souffrir au niveau de sa peau parce qu’il fut supplicié, fouetté avec des verges, puis on lui administra un labourage des côtes au fer rouge, enfin il fut étendu nu sur le gril sous lequel les bourreaux entassèrent des charbons ardents en 258. Les pèlerins nettoyaient la chapelle avec un balai qu’ils accrochaient ensuite au mur de la chapelle comme offrande. Son clocheton en bois à forme bulbaire est surmonté de la date de 1524 et d'un curieux coq aux pattes écartées. Près de la chapelle, se dresse un calvaire sculpté de façon très naïve. La représentation d'un crâne sous les pieds du crucifié se réfère à une ancienne tradition qui voulait que le corps d'Adam, premier homme du paradis, fût enterré sous la croix du Christ. 


Forêt privée
Gougenheim peut se prévaloir d'être la seule commune du Kochersberg à posséder une forêt privée. À la Révolution, la forêt a été partagée en quatre parties et chacun des 61 foyers s'est vu attribuer un lot dans chacune des 4 sections.


Fermes de Gougenheim
En passant devant les belles façades des fermes de Gougenheim, on peut observer un détail architectural intéressant. Certaines cheminées sont pourvues d’une mitre. Formé de morceaux de briques et de tuiles plates, ce dispositif empêche la pluie ou la neige de tomber dans le conduit de fumée. En garnissant cette mitre de boules, de pointes ou de cœurs, les artisans du bâtiment ont profité de l’occasion pour en faire un élément du décor de la maison. Au plan administratif, la commune de Gougenheim a fusionné, en 1972, avec celle de Rohr, mais la défusion est intervenue dès 1985.


Presbytère
Le presbytère est un bâtiment remarquable du village avec son toit à deux greniers.


Château de Gougenheim
Le château de Gougenheim est évoqué  de nombreuses fois dans divers documents, mais il n'existe semble-t-il aucun document, descriptif ou plan, indiquant son emplacement ou son importance. En 1629 le château existait encore. Il semble que le château n'a plus été cité après la guerre de 30 ans. On peut donc se demander s'il n'a pas été détruit durant cette guerre, peut-être en 1639 lors de la destruction quasi totale du village par les Suédois. Il a peut-être été remplacé comme siège du bailliage, par l'ancien presbytère de Gougenheim situé rue des Seigneurs. Ce bâtiment a été probablement construit à partir de 1641, soit deux ans après la destruction du village. 

 

Église Saint-Laurent de Gougenheim. Vue générale intérieure de la nef et du chœur de l’église. Statue polychrome de saint Christophe du XVIe
Vitrail dédié au roi de France saint Louis baptistère orgue

 

 

LÈGENDE

Église Saint-Laurent de Gougenheim.

Vue générale intérieure de la nef et du chœur de l’église. Une partie du maître-autel appartient à la 2e moitié du XVIIe siècle.

Statue polychrome de saint Christophe du XVIe siècle dont la polychromie a été entièrement refaite. Le bâton et des parties de l’enfant ont été entièrement remplacés. D’après la légende issue pour partie de la mythologie païenne, il était un géant (appelé Réprouvé) cananéen qui voulait se mettre au service du roi le plus puissant. Il trouva le diable mais ce dernier fuyait devant la croix donc il se mit en recherche du Christ. Un ermite lui expliqua la foi en Jésus-Christ. Il lui dit de se poster au gué d’un fleuve tumultueux pour aider les gens à passer. Un jour il porta un enfant qui se trouva être le Christ. À partir de là il s’appela Christophe (Porteur de Christ traduit du grec). 

Vitrail dédié au roi de France saint Louis (né le 25 avril 1214 à Poissy  – mort le 26 août 1270 à Tunis; canonisé en 1297).

Statue de saint Jean-Baptiste avec son manteau en poils de chameau sur le baptistère (XIXe siècle. et couvercle  (1701).

Très beau buffet d’orgue qui fut déplacé pour que l’organiste ne tourne plus le dos au chœur. Il fut réalisé par le facteur d’orgues Rinckenbach Valentin d’Ammerschwihr en 1843.

 

 pierres tombales Ancienne horloge de l’église Saint-Laurent. Toit de la chapelle Saint-Laurent.
 Vue d’ensemble de l’autel  Dallage  retable

 

 

LÈGENDE

Symboles fréquents de la mort représentés sur les pierres tombales.

Ancienne horloge de l’église Saint-Laurent.

Toit de la chapelle Saint-Laurent. La construction de la chapelle actuelle date de 1524, elle a été restaurée et/ou modifiée en 1836 et en 1876. Lors de cette restauration, la porte d'entrée qui était côté sud, fut placée côté ouest. A cette occasion on a trouvé un squelette en assez bon état de conservation. On pense qu’il pouvait y avoir  un cimetière. 

Vue d’ensemble de l’autel et du retable de la chapelle avec la statue de saint Laurent au centre.

Nous remarquerons un dallage ancien installé en 1876 venant du chœur de l’église paroissiale. Elles proviennent en outre du vestibule de l'ancien château. Des restaurations eurent lieu en 1858,  1876 et bien plus tard en 1980 et enfin en 2003.

Le retable fut restauré récemment par une spécialiste. 

 

Près de la Chapelle se dresse un des calvaires les plus anciens du Kochersberg de 1724 Maison alsacienne. Maisons
fermes à colombage Fermes de journaliers. Sur la façade de la ferme s’Danze on distingue la "chaise à curé" dans le colombage, signe de notoriété.

 

 

LÈGENDE

Près de la Chapelle se dresse un des calvaires les plus anciens du Kochersberg de 1724 et qui a été restauré en 2003-2004. La tête est proportionnellement grande par rapport au corps et les bras étirés sont assez courts par rapport au corps. 

Maison alsacienne.

À la guerre de Trente Ans, le 25 février 1639, le village fut pillé et incendié. Seules les  maisons Velden, Troesch et Bieth situées le long de la rue Principale furent épargnées.

Le village est encore doté de fermes à colombage montrant les trois situations sociales qui avaient cours à savoir celles des valets de fermes, des fermiers moyens et des grands fermiers. ==> Photo d'une petite ferme.

Fermes de journaliers.
Sur la façade de la ferme s’Danze on distingue la "chaise à curé" dans le colombage, signe de notoriété.

 

Ancien four à pain Presbytère du XVIe Portillon du presbytère
Date de probable reconstruction ou des restauratgion du presbytère Ancien pressoir de 1869

 

 

LÈGENDE

Ancien four à pain où l’on faisait cuire non seulement le pain mais aussi la tarte flambée, la tarte aux quetsches et le Baeckeoffe.

Presbytère du XVIe siècle où se trouve actuellement "l’Atelier de l’Ancien Presbytère" de Christiane Schloesser, artiste.

Portillon du presbytère où se trouve l’atelier d’artiste du presbytère.

Date de probable reconstruction ou des restauration du presbytère (1641) gravée à l’entrée de la cave après la destruction du village par les Suédois en 1639. 

Du bâtiment primitif, il ne subsiste que la porte cochère et la porte piétonne, qui ont été déplacées. Sur la porte charretière ont été gravés une date du XVIe siècle, aujourd'hui partiellement cachée, et un signe lapidaire. Le bâtiment principal, ancien presbytère, date du XVIIIsiècle. 
Ancien pressoir de 1869 en grès devenu bac à fleurs surmonté de l’ancienne vis reste visible au centre du village. 

 

> retour

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10