image pour impression
Mardi 22 Mai 2018

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé :
seniors

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé :
garderie

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé :
population

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé :
calendrier

Mot clé :
deuxième

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé très utilisé :
marché public

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé :
commissions

Mot clé :
vacances

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé souvent utilisé :
actu

Mot clé :
terroir

Mot clé :
alsh
Avenheim / Oovne

blason de Avenheim

Les armes d'Avenheim se blasonnent
"Tranché d'or et de gueules"

 

C’est à la faveur de la réflexion commune autour d’une future école que les villages de Schnersheim, Avenheim et Kleinfrankenheim se sont associés. Un arrêté préfectoral a prononcé, avec effet du 1er mai 1972, la fusion de ces communes. Avenheim et Kleinfrankenheim ont conservé le statut de communes associées avec élection d’un maire délégué et maintien d’une mairie annexe pour l’établissement des actes d’état civil.

Le village d'Avenheim est principalement réputé pour sa source miraculeuse…
Selon la légende au Xe siècle, saint Ulrich, alors évêque d’Augsbourg, qui séjournait temporairement chez des parents au Haut-Koenigsbourg, passa par le vallon où se situe Avenheim par un jour de grosse chaleur. Ayant très soif, il aurait frappé le sol avec sa crosse et fait jaillir une source qui continuait à couler avec le même débit.

Attirés par cette eau aux vertus médicinales qui ne gèle jamais, les pèlerins se mirent à affluer à Avenheim pour obtenir la guérison d’une maladie appelée "Abname" (une sorte d’anémie) qui se manifeste par une perte de poids. Pour retrouver la santé, le malade devait plonger dans l’eau des bassins, trois fois lors de trois samedis successifs, ou une fois lors de neuf samedis successifs. Lorsqu’ils ne pouvaient se déplacer personnellement, sa chemise était posée sur l’eau et le mal était jugé grave si elle coulait, tandis qu’à l’inverse, si elle restait en surface, le mal était écarté.  

Près de la fontaine dédiée à saint Ulrich, une petite construction avec des cabines rappelle le temps où les populations privées de l’assistance médicale moderne, avaient recours à ces méthodes ancestrales. L’eau de la source sulfureuse, serait identique à celle de Kuttolsheim. Le bassin servait aussi de lavoir.

La commune est évoquée dans des documents de 1243, époque à laquelle elle payait le cens à l’évêché de Strasbourg et à l’abbaye bénédictine de Schwarzach dans le Pays de Bade. En l’an 1537 l’empereur Charles IV transmit les droits impériaux à Avenheim à l’évêque Jean de Lichtenberg pour une somme de mille florins.

Jadis la localité était connue sous le nom de Oovne am guten Brunnen. Elle appartenait à l’évêché de Strasbourg et faisait partie du bailliage du Kochersberg. Sur la hauteur au nord de la commune, aurait existé une chapelle construite au XIIe siècle détruite en 1895. 

 

Hommes célèbres
Mgr Eugène Klein (1916-1992), ancien archevêque de Nouméa, en Nouvelle Calédonie, dont la maison natale est la ferme Klein-Gangloff, est enterré au cimetière d'Avenheim.

L'égyptologue Paul Bucher fut prêtre à Avenheim de 1923-1963.

 

Église Saint-Ulrich
1864-1868-1906, construit en grès et moellon, elle a été financée par les dons des pèlerins. Son clocher n'est achevé qu'en 1906. Les Pèlerins déposent leurs offrandes sur l'autel latéral droit, dédié à saint Ulrich, évêque d'Augsbourg en Allemagne, qui selon la tradition, a fait jaillir la source miraculeuse.

Saint-Ulrich est le patron de l'église d'Avenheim. Jusque dans les années 1970, une messe en son honneur était célébrée chaque samedi matin. La Grand-Messe à laquelle assistaient des pèlerins venus de toute l'Alsace avait lieu le 4 juillet chaque année. En l'an 2000, une équipe s'est mobilisée autour du conseil de Fabrique afin de faire renaitre ce pèlerinage, et le premier dimanche de juillet, cette fête attire une foule de plus en plus nombreuse. La journée débute par la grand'messe en l'honneur de Saint Ulrich, suivie d'un repas des pèlerins, dans l'après-midi un concert est donné dans l'église et à l'issue du concert, la fête continue sous les chapiteaux avec tartes flambées et autres gourmandises.

L’orgue "Stiehr et Mockers" fut construit par Xavier Mockers en 1828 pour l’église de Heiligenberg. Il fut transféré et remonté en l’église d’Avenheim en 1869 par Xavier et Théodore Stiehr. Alfred Kern restaura l’orgue en 1977. 

 

Presbytère
Siège de l'actuelle mairie, le presbytère, construit entre le XVIIe et le XIXe siècle a conservé une partie de ses pans de bois du XVIIe. La partie arrière a été reprise aux XVIIIe et XIXe siècles. Édifice imposant par sa taille, le bâtiment est construit sur un solin maçonné.


Source : Cocoriko

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10
Nous contacter