image pour impression
Jeudi 14 Decembre 2017

Mot clé :
deuxième

Mot clé peu utilisé :
ferme

Mot clé :
population

Mot clé moyennement utilisé :
déchets

Mot clé très utilisé :
actu

Mot clé souvent utilisé :
plan

Mot clé :
alsh

Mot clé moyennement utilisé :
truch

Mot clé moyennement utilisé :
manifestation

Mot clé souvent utilisé :
patrimoine

Mot clé peu utilisé :
mediatheque

Mot clé peu utilisé :
déchet

Mot clé :
terroir

Mot clé :
commissions

Mot clé :
calendrier

Mot clé très utilisé :
m

Mot clé souvent utilisé :
maison

Mot clé moyennement utilisé :
déchetterie

Mot clé :
seniors

Mot clé :
garderie

Mot clé peu utilisé :
permanence

Mot clé :
vacances

Mot clé moyennement utilisé :
mairie

Mot clé peu utilisé :
médiathèque

Mot clé souvent utilisé :
marché public

Catégorie :

CoCoKo : Découvrir


Catégorie :

CoCoKo : Vivre


Catégorie :

CoCoKo : La Com'com


Catégorie :

CoCoKo : Le Trèfle


Accéder à la page :
Notre territoire

Accéder à la page :
Nos villages

Accéder à la page :
- Présentation

Accéder à la page :
- Avenheim / Oovne

Accéder à la page :
- Behlenheim / Bahle

Accéder à la page :
- Berstett / Barschtett

Accéder à la page :
- Dingsheim / Dingse

Accéder à la page :
- Dossenheim-Kochersberg / Dosne

Accéder à la page :
- Durningen / Dernenge

Accéder à la page :
- Fessenheim-le-Bas / Fassne

Accéder à la page :
- Furdenheim - Férne

Accéder à la page :
- Gimbrett / Jémbratt

Accéder à la page :
- Gougenheim / Goene

Accéder à la page :
- Griesheim-sur-Souffel / Griese

Accéder à la page :
- Handschuheim / Handsche

Accéder à la page :
- Hurtigheim / Herige

Accéder à la page :
- Ittenheim / Itt'ne

Accéder à la page :
- Kienheim / Keane

Accéder à la page :
- Kleinfrankenheim / Frankne

Accéder à la page :
- Kuttolsheim / Kettelse

Accéder à la page :
- Neugartheim-Ittlenheim / Nejerde-Ettle

Accéder à la page :
- Pfettisheim / Pfetze

Accéder à la page :
- Pfulgriesheim / Filgriese

Accéder à la page :
- Quatzenheim / Zwatzne

Accéder à la page :
- Reitwiller / Reitwiller

Accéder à la page :
- Rohr / Rohr

Accéder à la page :
- Rumersheim / Ruemersche

Accéder à la page :
- Schnersheim / Schnarsche

Accéder à la page :
- Stutzheim-Offenheim / Stetze-Offne

Accéder à la page :
- Truchtersheim / Drüdersche

Accéder à la page :
- Willgottheim / Welde

Accéder à la page :
- Wintzenheim-Kochersberg / Wentzne

Accéder à la page :
- Wiwersheim / Wiwersche

Accéder à la page :
- Woellenheim / Wellne

Accéder à la page :
L'esKapade

Accéder à la page :
- Le lieu

Accéder à la page :
- Infos pratiques

Accéder à la page :
Musée

Accéder à la page :
- La Maison du Kochersberg

Accéder à la page :
- Exposition du moment

Accéder à la page :
- Infos pratiques

Accéder à la page :
- Nos sorties

Accéder à la page :
- Devenir membre

Accéder à la page :
- Publications

Accéder à la page :
- Archives des expositions

Accéder à la page :
Tourisme

Accéder à la page :
- Le Beau Jardin

Accéder à la page :
Les sentiers pédestres

Accéder à la page :
- Souffel 2027

Accéder à la page :
Se restaurer

Accéder à la page :
Se loger
Archives des expositions

Depuis près d’un quart de siècle, la Maison du Kochersberg présente et monte dans ses locaux, des expositions temporaires qui, au fil des années, ont été consacrées à plus de 50 thèmes, allant des arts et traditions populaires à des rétrospectives sur des événements historiques qui ont marqué la région.

Si vous souhaitez des informations supplémentaires concernant ces expositions, merci de contacter la Maison du Kochersberg. 

  • Décembre 2015 : Crèches d'hier, d'antan, d'ici ou d'ailleurs, classiques et insolites
    Une exposition exceptionnelle de crèches du monde entier. Un voyage à travers le monde où nous avons pu découvrir la créativité et l'ingéniosité d'artistes en tous genres. De l'Alsace à l'Asie, en passant par l’Afrique et l’Amérique du Sud, sans oublier l’Europe, du Moyen-Age à nos jours, ces crèches nous ont émerveillé durant la période de l'Avent.
  • Juillet à août 2015 : Sur les traces de la Guerre de 1815 dans le Kochersberg
    Cette exposition nous a permis de mieux comprendre les faits militaires du printemps 1815 et les interventions courageuses du pasteur Dannenberger. 

  • 2012-2013 : Des femmes et des coiffes
    Cette exposition a présenté une collection particulièrement riche et variée, consacrée à un élément essentiel du costume féminin connu sous des appellations diverses : bonnets, coiffes, rubans et autres fichus.

  • Août 2010 à mai 2011 : Rites et médecine d'antan
    Exposition destinée à montrer comment on se soignait, dans le Kochersberg, au début du XXe siècle. Cette période est remarquable dans la mesure où ils cohabitent, pour la première fois, la médecine traditionnelle et la médecine universitaire. Le médecin de campagne, le chirurgien, l'apothicaire devenu pharmacien, la sage-femme, les sœurs garde-malades, le vétérinaire, le rebouteux, l'exorciste, le soin par les plantes, l'invocation des Saints guérisseurs et la fréquentation des lieux de guérison formeront les étapes d'un cheminement où se conjuguent l'attachement à la vie et la peur de la mort. 

Années 2000 - 2009

  • Novembre 2009 à mai 2010 : Protestantisme en Cévennes, oppression et résistance
    Exposition réalisée, à l'initiative de la paroisse de Berstett (par le Musée des Vallées cévenoles (Saint-Jean-du-Gard) et le musée du Désert (Miallet). Présentation des paysages, de la vie en Cévennes et du combat pour la liberté de conscience mené par les Cévenoles entre 1545 et 1802. Au temps de la persécution, l'Alsace et la Lorraine sont devenues terres du Refuge. 
  • Août à octobre 2009 : Traces de loup
    Cette exposition nous a présenté le loup de manière général. 3 thématiques étaient abordées : le loup dans on milieu (son comportement, sa vie en meute, son langage). Le loup dans la légende et dans l'histoire et enfin le loup, élément culturel et du patrimoine.

  • Août 2008 à mai 2009 : Autour de 1900… Une Belle Époque ?
    L'Alsace à la croisée de l'Art Nouveau ou Jugendstil, l'histoire du Cercle de Saint-Léonard et du Kunschthàfe, les changements de la mode féminine (avec 22 costumes prêtés par l'Écomusée du textile du Parc de Wesserling), les progrès techniques dans l'agriculture et l'industrie, l'amélioration des conditions de vie, de l(hygiène et de la santé, les nouveaux moyens de transports, le début du monde associatif et des loisirs. Dix conférences ont été proposées sur des thèmes variés. 

  • Août 2007 à mai 2008 : Kochersberg, peuples en mouvement
    Invasions, dépeuplements, repeuplement, départs massifs pour des terres plus ou moins lointaines, implantations des Hargeloffeni (nouveaux arrivants), brassages culturels, nationaux et religieux, tous ces flux et reflux de population ont été incessants dans le Kochersberg depuis deux millénaires. Conçue et mise en place par l'atelier de généalogie de la Maison du Kochersberg et le Cercle généalogique d'Alsace, cette évocation en dix tableaux a beaucoup intéressé les visiteurs. De nombreuses animations (conférences, conseils sur les travaux de généalogie et confection d'arbres généalogiques, démonstrations…) sont venues compléter la présentation muséographique. 

  • Décembre 2006 à mai 2007 : Trésors de nos religions
    Portée conjointement par la Maison du Kochersberg et la jeune association pour la conservation du patrimoine religieux en Alsace, cette très riche exposition a juxtaposé, comme son titre l'indique, les trésors de nos trois religions : chandeliers, croix, reliquaires, plats de Seder, rouleaux de la Torah, pièces d'orfèvrerie, vêtements des cultes catholiques, juifs et protestants. Le cheminement a mis systématiquement en parallèle chacune des trois religions, non pour les opposer, ni les mélanger, mais pour faire ressortir ce qui les différencie et ce qui les rapproche.

  • Février à octobre 2006 : Mesures et rythmes du temps
    Une exposition originale, consacrée au temps qui passe et à l'évolution des instruments permettant de le mesurer, mais également aux rythmes du temps et des saisons, à travers les traditions civiles et religieuses. Plusieurs animations l'ont accompagnée : démonstration de cadran tonnant, présentation et fonctionnement de méridiennes acoustiques et de cadrans solaires, soirée musicale de chansons sur le temps (du muguet, des cerises…).

  • Mai 2005 à janvier 2006 : Les années 40… ou la vie quotidienne sous des régimes d'exception
    Cette exposition était consacrée à la vie quotidienne durant les années 1939-1949 en Alsace, et notamment dans le Kochersberg. Comme fil conducteur de ce rappel d'un passé récent, parfois vécu dans la douleur, on pouvait relever le sort des femmes et des mères, avec l'évacuation, la souffrance de l'arrachement, la patrie annexée et germanisée de force, les difficultés du ravitaillement, la Hàmschterfàhrt, l'attente et l'angoisse pour le fils incorporé de force. 

  • Décembre 2003 à septembre 2004 : Les jeux et jouets du petit garçon
    Après l'exposition consacrée, en 1993-1994, au monde merveilleux de la petite fille et pour ne pas faire de jaloux, il fallait bien décliner également ce thème au masculin. Près de 90 prêteurs furent mis à contribution et plusieurs animations ont attiré un public nombreux et passionné, dont un circuit de mini train à vapeur, qui siffla trois fois (et même plus), dans la cour de la mairie de Truchtersheim et connut un franc succès d'affluence. 

  • Décembre 2001 à septembre 2002 : Le mariage paysan – Bürehochzit
    Loin du cliché de la mariée en blanc, cette exposition très chaleureuse a évoqué les épousailles d'autrefois, dans l'univers très codifié de la campagne alsacienne, depuis les travaux de préparation du trousseau jusqu'au cadeaux aux époux, en passant par les souvenirs de mariage et les menus des banquets. Un cortège de noces haut en couleur a permis de faire revivre l'ambiance d'un mariage somptueux du début du XXe siècle.

  •  Décembre 2002 à septembre 2003 : Autour de l'an Mil dans le Kochersberg
    "Les uns prient, les autres combattent, les autres enfin travaillent !" Cette phrase de l'évêque Adalbéron de Laon est devenue en quelque sorte le fil conducteur de cette exposition très prisée par les écoles. Les trois mondes (celui des moines, celui des seigneurs et celui des paysans, artisans et bâtisseurs de cathédrales) ont été présentés de façon très documentée. 

  • Novembre 2000 à septembre 2001 : Feu et Lumière
    Thème ardu d'apparence, mais qui a néanmoins servi de prétexte à une exposition riche en découvertes, à la fois sur la maîtrise progressive du feu par les hommes (poêles, cuisinières, fers à repasser, bassinoires, tisanières, bouillottes), sur les rites de protection contre le feu et sur l'évolution de l'éclairage (lampes à huile, bougeoirs, chandeliers, éclairage public et religieux…). Une conférence du pasteur Sarg a apporté divers éclaircissements sur la symbolique de la lumière dans la Bible.

  • Décembre 1999 à septembre 2000 : Les Kelsch… au fil du temps
    L'originalité de cette remarquable exposition, consacrée aux tissus de chanvre et de lin si caractéristiques de l'Alsace, est que toutes les pièces présentées, provenaient d'une seule et même prêteuse qui a su la mettre en scène d'une manière élégante et toute professionnelle. 

Années 1990 -1999

  • Novembre 1998 à septembre 1999 : Autres voix des hommes (les instruments de musique)
    Faire connaître les différentes sortes d'instruments, leurs origines, leurs usages, les matériaux dans lesquels ils ont été fabriqués, le symbolisme qui s'y rattache… tel était l'objet de cette exposition, selon le livret qui l'accompagnait. Et c'est un maestro en queue-de-pie, faisant face à l'ensemble des instruments constitutifs d'un orchestre philharmonique, qui accueillait le visiteur. Diverses manifestations musicales ont par ailleurs animé cette exposition. 

  • Novembre 1997 à septembre 1998 : Atout cœur - Harz esch Trumpf
    Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas. Et pourtant, c'est bien le cœur à travers les arts et traditions populaires qui a été littéralement mis à nu sous toutes ses facettes dans le cadre de cette exposition : cœurs en pain d'épice, moules à gâteaux ou à beurre, fers à beignets, cœurs estampés dans l'outil de t'artisan, découpés dans les volets ou ménagés dans le dossier des chaises, images pieuses, souhaits ou cadeaux de mariage, voire cœurs plantés au sommet de mitres de cheminées. 

  • Février à septembre 1997 : Sur les routes… à bicyclette
    Inventée par un Allemand en 1817, modifiée par un Français en 1861, perfectionnée par un Anglais en 1874, la bicyclette n'est-elle pas un moyen de locomotion véritablement européen ? Cette exposition, en tout cas, aura étonné plus d'un visiteur par le génie inventif de l'homme et par la variété presque infinie de modèles exposés. Différentes démonstrations, présentées par des artistes du vélo, étaient au programme d'une sympathique après-midi récréative à la salle des fêtes de Truchtersheim. 

  • Décembre 1996 à février 1997 : Crèches d'ici et d'ailleurs
    La Maison du Kochersberg a profité du temps de Noël pour présenter une remarquable collection de crèches, prêtées par un couple de collectionneurs, la présentation a été rehaussée par une superbe décoration florale, réalisée par le club d'art floral de Stutzheim-Offenheim. 

  • Octobre et novembre 1996 : Les œuvres de Hansi
    Qui, en Alsace, ne connaît pas Jean-Jacques Waltz, alias Hansi, le caricaturiste mordant, mais aussi le peintre et l'illustrateur de génie ? Et pourtant c'est une foule particulièrement nombreuse qui s'est déplacée pour les pièces prêtées par la Maison Hansi de Riquewihr.

  • Décembre 1995 à septembre 1996 : Tables en fête
    Ah ! Les agapes qui ponctuaient autrefois la vie de nos campagnes, lors des fêtes ! Les visiteurs ont littéralement salivé en lisant les menus pantagruéliques de certains repas de noces, restant béats d'admiration devant les riches nappes sur lesquelles venaient se poser la vaisselle, l'argenterie et les verres en cristal gravé, réservés aux grandes occasions. 

  • Décembre 1994 à septembre 1995 : Du berceau à la tombe
    La vie de l'homme est jalonnée de petits et grands événements qui rythment son existence. Chacun franchit ainsi diverses étapes, tant dans sa vie civile que religieuse, marquées par des rites et des fêtes incontournables (naissance, baptême, communion et confirmation, conscription, mariage et mort). Ce sont les rites liés à ces diverses étapes que l'exposition a su relever. 

  • Octobre et novembre 1994 : Regards sur le Kochersberg
    Cette fois, sous la forme d'un montage audio-visuel et dans une mise en scène un peu théâtrale, c'est une équipe de quatre jeunes qui a porté sur le Kochersberg un regard différent, neuf, jeune et curieux, vivantes et poétiques indiscrétions d'un petit pays qui n'arrête pas de vivre. 

  • Décembre 1993 à septembre 1994 : La petite fille dans son univers
    Quelques poupées prestigieuses ont voisiné en bonne harmonie, pendant quelques mois, avec d'autres, bien plus modestes, en chiffon, en cire, en biscuit, en celluloïd ou en rhodoïd, sans oublier les ours en peluche, les dînettes, les landaus, les maisons de poupée (Babbestrube), les livres de poésie, les théâtres de marionnettes…

  • Mai à septembre 1993 : Les petits monuments ruraux
    L'homme a toujours eu besoin de repères dans l'espace, qu'il s'agisse de marquage des limites d'un territoire (bornes), de la direction suivie par une route (colonnes napoléoniennes) de ses convictions religieuses (croix rurales, calvaires, monuments funéraires) ou de simples commodités offertes au voyageur (bancs de Rome ou de l'Impératrice). C'est ce patrimoine un peu méconnu, mais précieux et fragile, que cette exposition a voulu mettre en lumière. 

  • Novembre 1992 à mai 1993 : Les empreintes dévoilées
    Avec l'aide précieuse de Charles Haudot, président-fondateur des deux musées du sceau alsacien et musée des arts et traditions populaires) et de quelques prêteurs particuliers, cette exposition présenta une collection impressionnante de sceaux anciens et de moules à gâteaux, notamment de Springerle

  • Mai à septembre 1992 : Les collectionneurs
    Quel rapport y a-t-il entre des poupées folklorique, des chromos de pain d'épice, des moulins à café ou a poivre, des sous-bocks, des buvards publicitaires, des voitures de pompiers…? Aucun, à première vue. Sauf qu'ils font tous l'objet de cette maladie moderne appelée la collectionnite er qu'il se sont trouvés
    réunis à la maison du Kochersberg, dans le cadre d'une exposition surprenante et originale. 
  • Décembre 1991 à avril 1992 : Le jouet musical
    Année Mozart obligeant, les époux Haeusser ont fort aimablement proposé de meubler la Maison du Kochersberg, dans une mise en scène fort originale et esthétique, de jouets musicaux (hochets, grelots, boîtes à musique, clowns musiciens, automates…), le tout évidemment fort apprécié des jeunes de 7 à 77 ans.

  • Mai à septembre 1991 : 80 ans d'électricité dans le Kochersberg
    Nous faisons appel à longueur de journée à la Fée électricité sans nous demander en permanence d'où elle vient, comment elle est transportée jusqu'à nos maisons, comment elle est mesurée et contrôlée… C'est à toutes ces questions, certes techniques mais néanmoins accessibles au profane, que l'exposition s'est efforcée de répondre.

  • Décembre 1990 à avril 1991 : L'hiver à la ferme
    L'exposition, qui avait fait 1'objet de plusieurs comptes-rendus dans la presse écrite et de reportages télévisés, pouvait se résumer par cette remarque relevée dans le livre d'Or : "Très belle exposition. Nous avons vécu tout cela. Le vieil almanach présenté date de l'année de ma naissance. Aussi je vais vite me sauver, avant que vous ne me mettiez parmi vos antiquités !"

  • Juin à novembre 1990 : Les couvre-chefs
    Regrouper dans un espace aussi réduit près de 800 couvre-chefs civils, militaires et religieux, représentait un véritable défi, que la Maison du Kochersberg n'hésita pas à relever. Rien n'a été oublié, de l'humble béret à la mitre d'évêque, en passant par les chapeaux-claques, la toque du juge, les chapeaux de paille, les bibis de ces dames et autres couvre-chefs fantaisistes de catherinettes.

  • Décembre 1989 à mai 1990 : Le jouet bucolique
    Pour le 10' anniversaire de la création de l'Association éponyme, la Maison du Kochersberg servit d'écrin à une infime partie de la prestigieuse collection de jouets anciens de Jean-Richard et Joëlle Haeusser de Strasbourg, désormais présentée à la Nef des Jouets de Soultz dans le Haut-Rhin. Tous ces jouets en rapport avec la vie rurale (fermes, animaux de trait, tracteurs et autres machines agricoles en miniature), interprétaient ensemble une véritable symphonie pastorale, pour le plus grand bonheur des visiteurs, grands et petits.

Années 1980 - 1989

  • Mai à juillet 1989 : Le Kochersberg et la Révolution française
    Bicentenaire de la Révolution obligeant, la Maison du Kochersberg ne pouvait laisser passer l'événement, sans évoquer, par le biais d'une exposition temporaire, les répercussions concrètes de cette période troublée sur notre région (création du télégraphe optique de Chappe au sommet du Kochersberg, présence à Dossenheim du sinistre Euloge Schneider, persécutions et vie quotidienne sous la Terreur…).

  • Novembre 1988 à avril1989 : La piété populaire
    Catholiques, protestants et juifs ont vécu et écrit ensemble l'histoire du Kochersberg, terre de traditions fortement ancrées, qui a conservé de nombreuses traces de la pratique quotidienne et populaire de ces trois confessions. Il nous a paru intéressant de les montrer ensemble, côte à côte, dans un réel esprit d''œcuménisme.

  • Avril à septembre 1988 : Le houblon et la bière
    Après l'évocation du tabac, il était normal de relater, à travers une exposition, la culture et la cueillette du houblon, la fabrication et la fermentation de la bière, ainsi que les traditions qui y sont liées (Hopfezopfe, chopes, bouteilles de bière, sousbocks, plaques publicitaires de brasseries, reconstitution d'une brasserie de village et de son jeu de quilles…). De quoi se faire mousser un peu !

  • Septembre 1987 à mars 1988 : Un tramway nommé souvenir
    L'année 1987 a marqué le 100e anniversaire de l'inauguration du Drüderscher Tràm, le petit tramway qui a relié durant 70 ans Strasbourg à Truchtersheim. Cela méritait bien une évocation à travers des maquettes de tramway, des photos anciennes, le rappel de la fameuse Hàmschterfàhrt et de souvenirs cocasses, tel ce Schàffner qui, en période d'annexion allemande, n'hésitait pas à donner le signal de départ en criant : "Alles einsteigen et Vive la France !"

  • Mai à septembre 1987 : Le théâtre populaire dans le Kochersberg
    Grâce aux Comédiens du Rhin, fondés par Paul Sonnendrucker, des spectacles de plein air ont été donnés au sommet de la colline du Kochersberg entre 1976 et 1984 sur Euloge Schneider, Hans Uberall, Gargentua et Wilhelm Tell. Ce sont les rutilants costumes et accessoires de ces diverses pièces qui ont animé cette exposition, dans une mise en scène évidemment théâtrale.

  • Avril à août 1986 : Artisans d'hier et d'aujourd'hui 
    Jadis, la place de l'artisan dans la vie villageoise était irremplaçable. Certains nous nourrissaient (boulangers, bouchers, charcutiers, apiculteurs), d'autres contribuaient à notre confort (cordonniers, coiffeurs, peintres, horlogers, rempailleurs), d'autres rendaient nos femmes encore plus belles (fourreurs, tailleurs, modistes, passementiers, bijoutiers…). Cette exposition a permis de se familiariser avec le petit monde oublié, leurs outils, les emblèmes gravés sur leurs porches.

  • Novembre 1985 à mars 1986 : La cuisine d'autrefois
    Archaïques ustensiles de cuisine, barattes, moules à beurre, pots et vaisselle de Soufflenheim, Betschdorf, Sarreguemines, Niderviller, Lunéville, vieux cahiers de recettes en Sütterlinschrift, pots de conserves à l'ancienne couverts d'une vessie de porc…, il ne manquait qu'une chose à cette exposition chaleureuse : pouvoir déguster sur place l'un ou 1'autre plat mitonné par nos aïeules.

  • Juillet à octobre 1985 : Le tabac, culture et traditions
    Le Kochersberg étant depuis belle lurette une terre d'élection de l'herbe à Nicot, une exposition consacrée non seulement à la culture de cette plante (cueillette, machines à enfiler, disposition des hangars de séchage…), mais aussi à toutes les traditions populaires qui s'y rattachent (briquets, pipes, pots à tabac, boîtes d'allumettes…) avait évidemment sa place à la Maison du Kochersberg.

  • Juin et juillet 1985 : Nature et Kochersberg
    Ce thème didactique, destiné avant tout aux élèves de nos écoles et collèges, nous a été proposé par la section locale du Kochersberg de l'Association française pour la protection de la nature et complété par les soins de notre propre Association.

  • Février à mai 1985 : Souvenirs de conscription et de service militaire
    Après celle sur les travaux d'aiguille, une exposition sur la vie militaire pouvait apparaître comme rébarbative. Il n'en a rien été, tant les chapeaux et tabliers brodés de conscrits, les numéros de tirage au sort, les pipes et chopes souvenirs, les photos de régiment, les uniformes et accessoires divers des trois dernières guerres ont su rendre émouvante la vie quotidienne des pioupious, en temps de guerre ou de paix.

  • Novembre 1984 à février 1985 : Les mains agiles de nos grands-mères
    Travaux et exercices de couture, de broderie, de tricot, dévidoirs, rouets, cahiers de modèles, jeux d ' aiguille, couvre-lits crochetés, entre-deux brodés, blouses paysannes, tabliers de soie richement brodés de fleurs… Bref, une exposition haute en couleurs dont l'objectif était double : faire découvrir aux jeunes le savoir-faire des anciens et susciter des vocations pour redonner vie à des techniques anciennes en voie de disparition.

  • Août à novembre 1984 : Cinq siècles de vie paysanne en Alsace 
    Il s'agissait d'une exposition itinérante à caractère didactique, riche d'une abondante iconographie, réalisée et aimablement prêtée par l'animateur départemental Art et histoire d'Alsace, retraçant la vie paysanne au quotidien du XIIe au XVIe siècle.

  • Avril à juillet 1984 : L'art sacré
    L'ouverture de cette exposition a coïncidé avec la fin des travaux d'aménagement des salles d'exposition au 2étage. Elle voulait nous rappeler qu'au-delà de la valeur purement matérielle de notre patrimoine, nous devons également conserver un certain nombre de valeurs spirituelles, dont l'art sacré constitue 1'un des symboles.

  • Octobre 1983 à janvier 1984 : À l'école dans le Kochersberg, autrefois
    Quel émouvant plaisir, pour un grand nombre de visiteurs, de s'asseoir à nouveau sur un authentique banc d'école, dans une salle de classe reconstituée à l'ancienne, de feuilleter d'anciens manuels, des cahiers d'écolier ou de revoir les vieux cartables en cuir, ornés de leur Lappele (petit chiffon pour essuyer l'ardoise) !

  • Mai à septembre 1983 : Les artisans de la maison alsacienne
    La Maison du Kochersberg voulait rendre hommage à ces artisans maçons, charpentiers, ferronniers, tuiliers, poêliers, à qui nous devons le riche patrimoine bâti dont notre province peut se flatter à juste titre.

  • Février à mai 1983 : Les animaux de trait dans le Kochersberg
    En 1900, Truchtersheim comptait encore 123 chevaux de trait, mais les attelages mixtes (cheval et vache) n'étaient pas rares chez les petits exploitants. De plus, le chef-lieu du canton organisait tous les ans un concours de chevaux (Ross-Premierung) qui attirait la foule des grands jours. C'est ce qu'a voulu rappeler cette exposition, au cours de laquelle 1'Association des attelages d'Alsace organisa une concentration de calèches à Truchtersheim.

  • Décembre 1982 à février 1983 : Les noëls d'autrefois
    Présentée dans deux pièces seulement, cette exposition émouvante, rappelant l'ambiance simple et chaleureuse des noëls de notre enfance, accueillit néanmoins plus de 3000 visiteurs en à peine deux mois.

  • Octobre et novembre 1982 : Les moissons d'antan 
    Semailles, moisson, semailles… Le cycle des saisons, un thème plein de symboles pour le Kochersberg, était bien en germe dans cette toute première exposition, dans des locaux encore réduits à une seule salle, mais qui annonçait déjà la couleur de toutes celles qui allaient suivre !

  • Novembre 1981 : Le costume traditionnel du Kochersberg
    Exposition dans le hall de l'Agence du Crédit agricole de Truchtersheim.

  • Novembre 1980 : Le Kochersberg
    Exposition temporaire à la Maison de l'Alsace à Paris.

  • Octobre 1980 : L'architecture rurale d'Alsace
    Dans les locaux de la Mairie de Truchtersheim : exposition itinérante de l'Institut Qualité Alsace.

Communauté de communes du Kochersberg et de l'Ackerland
Le Trèfle, 32 rue des Romains - 67370 Truchtersheim
Tél : 03 88 69 76 29 - Fax : 03 88 69 73 10